Parution : Les Chinois dans la Grande Guerre

Laurent Dornel et Céline Regnard, tous deux historiens des migrations, viennent de publier ensemble un ouvrage qui retrace l’itinéraire des Chinois ayant signé un engagement pour venir travailler, à partir de 1916, dans une France en pénurie de main d’œuvre du fait de la guerre.

En avril 1916, un millier de travailleurs chinois débarquent au Havre. Quatre mois plus tard, arrive à Marseille un convoi de près de 1700 Chinois. C’est le début d’une histoire longtemps oubliée, celle des quelque 140000 hommes recrutés en Chine pendant la Première Guerre mondiale par la Grande-Bretagne et la France pour soutenir l’effort de guerre à l’arrière des troupes britanniques et sur le front intérieur français. Presque tous regagneront la Chine après la Guerre, les quelques milliers restant constitueront la première immigration chinoise d’importance en France.

Qui étaient ces travailleurs et d’où venaient-ils ? Comment furent-ils perçus par les autorités civiles et militaires et par la population française en contexte de guerre ? Quelles furent leurs conditions de vie et de travail, leurs relations avec les travailleurs français, mais aussi coloniaux et étrangers ? Anglais et Français les traitèrent-ils de la même manière ? Quels souvenirs ont-ils laissé en Europe, mais encore en Chine ?

Ce livre, fruit d’un long travail archivistique et nourri des travaux les plus récents, propose une vision renouvelée et synthétique d’une migration originale et encore méconnue.

Les références :

Laurent Dornel et Céline Regnard, Les Chinois dans la Grande Guerre. Des bras au service de la France, Les Indes Savantes, 144 p., cahier central (8 pages avec documents inédits: carte des localisations des travailleurs, photos), annexes, bibliographie, 22 €.

Pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code