Le CRID 14-18 : 10 ans de travail sur le Chemin des Dames

Le CRID 14-18 en 4 colloques

A l’occasion de la marche organisée le samedi 16 avril, le CRID 14-18 présentera en la mairie de Craonne, aux côtés des associations amies La Cagna et Chemins de Mémoire Sociale, un bilan du travail mené sur ce territoire depuis 10 ans.

Noël Genteur, président de la Cagna et ancien maire de Craonne, débutera la conférence de presse par un historique.

Frédéric Rousseau rendra compte, pour le CRID 14-18, des travaux effectués par le collectif.

Didier Cochet, président de l’association Chemins de Mémoire sociale, présentera les actions commémoratives envisagées à l’occasion du centenaire de l’attaque du 16 avril 1917.

Attention ! L’entrée n’est pas libre : un carton d’invitation est nécessaire pour assister à la conférence de presse.

Gaston Mourlot, un ouvrier-artisan en guerre

Un ouvrier-artisan en guerre – Les témoignages de Gaston Mourlot 1914-1919, édition Edhisto, 2012, 559 p.

Texte présenté par Jean-François JAGIELSKI, Alexandre LAFON et Marie LLOSA
Cartes réalisées par Philippe OLIVERA ; édité par Yann PROUILLET
Postface par Rémy CAZALS  aux éditions Edhisto

Gaston Mourlot, artisan-ouvrier parisien, combattant d’infanterie puis soldat du Génie mobilisé en première ligne, simple fantassin puis sergent, a laissé de sa guerre plusieurs témoignages : 10 carnets de guerre, des dizaines de croquis, des centaines de photographies mais aussi de l’artisanat de tranchée et même un herbier.
Mis à disposition d’un large public sous l’égide du CRID 14-18, ce corpus exceptionnel, révélant le parcours de guerre de Gaston Mourlot, devient un des témoignages les plus complets édités pour la période 1914-1919.

Un ouvrier-artisan en guerre est un livre de 559 pages, 315 illustrations et 4 cartes, format 21×30 cm
Prix unitaire : 25 € (port offert)

Pour en savoir plus, consulter le Dossier de presse

Bulletin de commande :

 

 

8ème journées du livre de Craonne

L’Histoire de la Grande Guerre a rendez-vous à Craonne (Aisne) le samedi 13 et le dimanche 14 novembre 2010 en Mairie de Craonne

? le samedi 13 novembre,

à partir de 20 H 30,  Salle des Fêtes de la Mairie

la Mairie de Craonne vous invite en partenariat avec l’Association La Cagna à une Soirée musicale et chantante proposée par les Chemins de Mémoire sociale

Au programme

Un accordéon, une guitare, des chansons populaires d’ici ou d’ailleurs, des chants de lutte, de résistance, de la poésie, de l’humour, de l’espoir … et bien-sûr La Chanson de Craonne !

Livrets de chants disponibles sur place

Entrée libre et gratuite

? le dimanche 14 novembre

10 H    Ouverture de la 8ème JOURNEE DU LIVRE DE CRAONNE par Noël Genteur,  Maire de Craonne

Matinée: Fictions de guerres

10 H 30 Gisèle Bienne, romancière, présentera La ferme de Navarin, Gallimard 2008, récit évoquant la ferme de Champagne où Blaise Cendrars perdit sa main droite le 28 septembre 1915 et Le cavalier démonté, École des Loisirs 2006, roman destiné aux adolescents.

Elle sera accompagnée de Marie Llosa, historienne, Crid 14-18 qui parlera de son 1er livre pour enfants Le gang des monuments, Éditions Mairie de Montauban/Musée de la Résistance et de la Déportation, 2010.

Conférence

11 H 30 Louis Leclabart, un artiste picard dans la Grande Guerre, Cap régions Éditions,2010.

Thierry Hardier, enseignant, Crid 14-18 et Benoît Drouart, professeur d’arts plastiques aborderont sous la forme d’une conférence illustrée les sculptures et les dessins de cet artiste qui a laissé un témoignage direct sur le quotidien des tranchées de la Grande Guerre.

Après-midi: L’actualité du livre 14/18

14 H André Loez, enseignant, Crid 14-18, auteur du tout récent 14-18 Les refus de la guerre, une histoire des mutins, Folio Histoire, présentera son nouveau livre La Grande Guerre, La Découverte, Collection Repères, 2010.

14 H 30  Camarades ! La naissance du communisme en France par Romain Ducoulombier, enseignant, Paris, Perrin 2010.

15 H L’écrivain de Lubine. Journal de guerre d’une occupée des Vosges, Clémence Martin-Froment (1914-1918). Ouvrage collectif: Philippe Nivet, Jean-Claude Fombaron, Yann Prouillet, présenté par Yann Prouillet, Crid 14-18, Edhisto 2010.

15 H 30 Les carnets d’Eugénie Deruelle présentés par Guillaume Giguet, Soissonnais       14/18, co-Éditions Encrage /Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie de    l’Aisne, 2010.

16H  En finir avec l’affaire du Chemin des Dames par Denis Rolland, Soissonnais 14/18, Crid 14-18. La question des pertes du Chemin des Dames, Mémoires de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie de l’Aisne, 2010.

16 H30 14-18 aujourd’hui. La Grande Guerre dans la France contemporaine, Odile Jacob, 2010 par Nicolas Offenstadt, Université Paris 1, Crid 14-18.

17 H  Combats, Hommage à Jules Maurin, Houdiard, 2010. Ouvrage collectif dirigé par Jean-François Muracciole & Frédéric Rousseau, présenté par F. Rousseau, Université Montpellier III, Crid 14-

« Sans casque et sans arme… » Programme des manifestations du 16 avril 2010 au Chemin des Dames

Chaque 16 avril, date anniversaire du début de l’offensive du printemps 1917 sur le Chemin des Dames, le Département de l’Aisne organise une grande journée d’hommage à tous les morts, blessés et disparus de la Grande Guerre, sans distinction de pays. Cette manifestation, reconduite depuis 2007, fournit à un public de plus en plus nombreux l’occasion d’une (re)découverte du Chemin des Dames.

Voir le programme détaillé (version pdf)

Consulter le Portail du Chemin des Dames

1914-1918, L’oeil en guerre Peinture publique, photographie privée (Journée d’étude et de débats à Laffaux, 27 juin 2009)

Conférence :  1914-1918, L’oeil en guerre
Peinture publique, photographie privée

Lieu : Mairie de Laffaux

Samedi 27 juin – 10 à 19 heures : Rencontres autour de la donation d’un tableau de guerre de Léon Printemps (1871-1945) à la commune de Laffaux.

>10 heures : présentation du tableau de guerre de Léon Printemps, donné à la commune de Laffaux et inauguration par Jean-Pierre Leguiel, Maire et Jacques Noireau, petit-fils du peintre et auteur du catalogue Léon Printemps

>10 h 30 – 11 h 30 : inauguration et présentation de l’exposition « Raoul Berthelé, un photographe amateur, entre le front et l’arrière » par Rémy Cazals, Professeur à l’Université de Toulouse II.

>11 h 30 – 12 heures : dédicace par l’auteur, de 1914-1918 Images de l’arrière-front. Raoul Berthelé, lieutenant et photographe (2008).

>14 heures – 18 heures : Peinture publique, photographie privée, 1914-1918 conférences et discussion

-Introduction par Nicolas Offenstadt, Maître de Conférences à l’Université de Paris I ;

-Marie-Claude Genet-Delacroix, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Reims, « Le peintre et la guerre » ;

– Benjamin Findinier, Directeur des musées de Noyon, « La peinture de guerre au musée » ;

– Discussion ;

– Alexandre Lafon, Université de Toulouse II, « Regards sur la guerre : questions autour des photographies privées de soldats » ;

– Anna Fouquere, Université de Paris I, « Léon Lecerf, un médecin photographe dans la Grande Guerre ».
>18 h 30, projection de L’Aisne dévastée 1918, documentaire de 37 minutes réalisé à partir de séquences de 1918 et 1919.

>Toute la journée, stand librairie (Librairie Bruneteaux, Laon) et dédicaces.

>Tout le week-end l’exposition Raoul Berthelé accessible au public à la Mairie de Laffaux.

Organisé par la commune de Laffaux et le CRID 14-18 avec le soutien du Conseil général de l’Aisne.

Exposition : « Après la guerre. Aisne 1919…» (Caverne du Dragon)

L’exposition intitulée « Après la guerre. Aisne 1919…» sera présentée à la Caverne du Dragon, musée du Chemin des Dames, du 16 avril au 15 décembre 2009.

Le 11 novembre 1918, à Rethondes est signé l’Armistice. Pour des millions de combattants et leurs familles, c’est un immense soulagement.

Cet événement annonce la signature de la Paix, dont les réflexions commencent par la réunion de Commissions interalliées venues constater l’ampleur des dégâts dans les zones de combat.

Après la signature du Traité de Versailles avec l’Allemagne vaincue le 28 juin 1919, a lieu le 14 juillet 1919 un gigantesque défilé de la Victoire, hommage à l’ensemble des troupes alliées. Symboliquement, le cortège est ouvert par une délégation de mille mutilés de guerres et blessés, qui rappelle le coût humain de la Grande Guerre.

La paix, c’est aussi le retour tant attendu pour les soldats démobilisés, et la possibilité de rentrer au pays pour des centaines de milliers de civils chassés ou évacués par la guerre de la zone des combats. En France seule, deux millions de personnes sont concernées.

Les premiers réfugiés commencent ainsi à revenir sur l’ancienne ligne de front du département de l’Aisne. Ils y découvrent des villages en ruines, l’aspect lunaire du champ de bataille, les cimetières provisoires.

Quelle fut leur expérience ? Comment s’organise la vie sur ces territoires ?

C’est à ces questions que tentera de répondre l’exposition organisée à la Caverne du Dragon.

Celle-ci ne traite pas du thème de la Reconstruction à proprement parler mais suit des parcours humains dans l’après-guerre.

Elle ne vise pas à présenter exhaustivement la situation d’après guerre, mais à faire des focus sur certains aspects de la vie quotidienne des populations à l’issue des hostilités.

Il s’agit de porter un autre regard sur la guerre, vue depuis la période postérieure : l’Aisne est encore un champ de bataille, un département à reconstituer. Toutes les questions posées aux autorités et aux populations sont celles qui ont trait à la guerre : que faire des morts ? Que faire des traces des combats? Que reconstruire, où, comment ?

Comment vit-on dans un pays tout juste sorti de la guerre, pas encore en paix au début de 1919, un pays ravagé, « aplati » selon l’expression de Roland Dorgelès, frappé par l’ampleur des destructions de la zone du front ?

C’est ce à quoi l’exposition présentée à la Caverne du Dragon, musée du Chemin des Dames, du 16 avril au 15 décembre 2009, tente de répondre.

Au choc des ruines qui frappe les réfugiés de retour dans leur petite patrie, succède l’accommodement à une vie au provisoire, fragile et précaire.

Avant la Reconstruction, il y a donc ce temps suspendu où la population revient, de manière inégale selon les villages, où l’on s’organise, où certains aussi, découragés, quittent pour toujours leur ancien pays.

Les défis sont multiples : il faut consolider ce qui tient encore debout, récupérer les matériaux là où ils se trouvent, soit sur le champ de bataille même ; lieu de tous les dangers pourtant, faire preuve d’imagination, obtenir réparation via les dossiers de dommages de guerre.

Au milieu de ce chaos, des éléments forts émergent : le maire s’emploie à trouver les solutions au relogement de sa population, les villageois s’organisent au sein des coopératives de reconstruction, le préfet et les députés s’attachent à faire parler l’Etat d’une voix forte.

C’est ce miracle de la reconstitution sociale, où émergent anciens et nouveaux notables (les entrepreneurs de la Reconstruction), qu’évoque l’exposition.

Y sont reconstitués des lieux emblématiques de cette vie au provisoire, mairie, café, bureau d’entrepreneur, église, baraques, pour mieux faire sentir ce que fut cette période de « Far West », front pionnier où tout devient possible.

Informations pratiques:

Ouverture
avril et octobre à décembre :
du mardi au dimanche
mai à septembre : tous les jours
Horaires
Toute l’année de 10h à 18h
Juillet-août : 10h à 19h
Visites guidées uniquement
Tarifs
Individuels : 6 € / réduit : 3 €
Groupes (> 30 personnes) : 5 €
Tarifs spéciaux : nous consulter

Accès

Chemin des Dames – R.D. 18
02 160 Oulches la Vallée Foulon
Tél : 00 33 (0)3 23 25 14 18
Fax : 00 33 (0)3 23 25 14 11
caverne@cg02.fr

Depuis Paris : direction Soissons, puis Laon
(RN2), RD18 Chemin des Dames
Depuis Lille : A26 direction Reims, prendre sortie
n°14 puis direction Chemin des Dames.
Services
Accès handicapés – cafétéria – boutique

Bourses de recherche du Conseil Général de l’Aisne

Communiqué bourses 14-18 – Département de l’Aisne

Dans le cadre d’une politique active de mise en valeur de son patrimoine historique et singulièrement du Chemin des Dames, le Conseil général de l’Aisne a créé, en 2007, des bourses de soutien qui s’adressent à des étudiant(e)s en Histoire, spécialisés dans la période de la Première Guerre mondiale.

Ce dispositif est reconduit pour l’année universitaire 2009-2010.

Il comporte :

1) Deux bourses d’un montant de 4 000 € pour un an  attribuées à deux étudiants en Master 2 ;

2) Deux bourses d’un montant de 8 000 € par an pendant  trois ans attribuées à deux doctorants.

Les travaux soutenus dans le cadre de ce programme doivent contribuer à une meilleure connaissance de la période de la Première Guerre mondiale, des origines du conflit ou de ses conséquences.

Les candidatures seront reçues du 15 mars 2009 au 1er juin 2009, date limite de réception des dossiers. La session de sélection aura lieu courant juin 2009 et les réponses seront notifiées aux candidats au cours de ce même mois.

Le comité d’attribution de bourses étudiera les candidatures à partir des critères suivants : excellence du candidat ou de la candidate telle qu’elle ressort du parcours universitaire antérieur, qualité du projet de recherche, aspect novateur des problématiques introduites et de l’angle du sujet choisi.

Les travaux produits par les étudiants boursiers pourront faire l’objet d’une valorisation dans les supports éditoriaux que le Département de l’Aisne consacre à l’histoire et à la mémoire du Chemin des Dames et de la Grande Guerre.

Pièces à télécharger sur www.chemindesdames.fr

1) L’avis d’appel à candidature pour l’année universitaire 2009-2010, comportant le règlement des bourses de recherche historique du Département de l’Aisne.

2) Un exemplaire de formulaire de dossier de candidature.

Le secrétariat de cette opération est assuré par la Conservation des Musées et de l’Archéologie au Conseil général de l’Aisne.

Les demandes de renseignements doivent être adressées à :

M. Denis Defente, Chef de service, Conservateur, Conservation des Musées et de l’Archéologie, 1, rue William-Henry Waddington – 02 000 LAON. Tél : 03 23 24 87 48.

Parution : Archives inédites des communes de l’Aisne

Qu’elles aient été situées dans la zone occupée par les Allemands, dans la zone de front ou dans la zone restée libre, les communes de l’Aisne ont été très durement touchées par la Grande Guerre.

C’est à travers des documents d’archives issus des fonds communaux qu’est présentée la vie quotidienne dans l’Aisne pendant la guerre et l’immédiat après-guerre. On y découvre les soldats à l’heure des exercices de cantonnement, prisonniers, blessés mais aussi publiquement honorés par la Patrie pour leur sacrifice. On y voit les civils en butte aux difficultés de ravitaillement ou de circulation, à la merci de l’occupant puis tentant, après guerre, de relever les ruines pour reprendre une vie normale.

Destiné à faire connaître la richesse des archives communales, cet ouvrage richement illustré met en valeur des documents issus des fonds communaux des Archives départementales de l’Aisne ou encore conservées dans les communes.

Collectif (S. Rembert, A. Roelly dir.), 90 ans après. Archives inédites des communes de l’Aisne dans la Grande Guerre

Postface d’Antoine Prost.

Archives départementales de l’Aisne, 2008, 248 p.

Lire la présentation complète (format pdf) :

communique-archives-aisne

« Les fantômes de 1918 ». Soirée du 30 août à la Butte Chalmont

La Butte Chalmont constituera le décor de la grande veillée-spectacle en plein air qui est proposée par le Conseil général de l’Aisne, le samedi 30 août prochain, dans le cadre du 90e anniversaire de l’année 1918.

On y trouve le grand monument de Paul Landowski, Les fantômes (1934)

Voir tous les détails sur la brochure (format .pdf)

Ou sur le site du Conseil Général.

Supplément « 1918 » de Libération, 11 juillet 2008

Couverture de la brochure \

Le Conseil Général de l’Aisne renouvelle son effort d’information et de diffusion des connaissances sur la Grande Guerre à travers une importante brochure gratuite. Celle-ci, dont Rémy Cazals a assuré la direction scientifique, sera disponible gratuitement en kiosque avec le quotidien Libération le vendredi 11 juillet 2008 dans les régions Paris-Ile-de-France et Picardie. Elle sera également diffusée largement dans le département de l’Aisne à partir du 12 juillet : Caverne du Dragon – Musée du Chemin des Dames, Familistère Godin, mairie de Craonne, Réseau des Offices de tourisme et syndicats d’initiatives de l’Aisne.

Oeuvre éminemment collective, cet ouvrage n’aurait pu voir le jour sans le concours, l’enthousiasme et l’aide efficace déployés tout au long de l’élaboration de cet ouvrage par de nombreux personnels du Conseil Général de l’Aisne; un merci tout particulier à Damien Becquart, chargé de mission Chemin des Dames/Familistère de Godin; Anne Bellouin, responsable du Musée du Chemin des Dames/Caverne du Dragon; Pascale Cartegnie, responsable du service Communication; François-Xavier Dessirier, photographe et rédacteur, service communication; Laurence Moutarde, graphiste; Annie Beauvillain, chargée de communication.

Pour plus d’informations, contact Conseil général de l’Aisne :servicecom@cg02.fr

Enfin, cette opération est complétée par la mise en ligne sous forme de brochure interactive (feuilletable) de la publication « 1917 Le Chemin des Dames » à partir de juillet 2008 sur les sites suivants : www.aisne.comwww.chemindesdames.fr

www.caverne-du-dragon.fr