Le Noan, Eugène

Trois carnets de route de paysans bretons, Plessala, Bretagne 14-18, 2004, 55 p. Ce petit ouvrage regroupe trois témoignages de guerre fort différents.
Eugène Le Noan est un fermier de Belle-Isle-en-Terre (Côtes-du-Nord). En 1914, il effectue le service militaire au 117e RI du Mans. Malade lors de la mobilisation, il ne vit pas les sombres jours de Belgique ou de Lorraine. Il part en renfort le 20 octobre et commence alors à rédiger un carnet relativement copieux, surtout à des périodes difficiles. L’ensemble remplit 21 pages 21×29,7 avec trois chapitres bien limités chronologiquement : la Somme (secteur de Roye) du 23 octobre au 21 décembre 1914 ; l’offensive de Champagne et la guerre de position vers Massiges, du 25 septembre 1915 au 21 janvier 1916 ; la bataille de Verdun du 1er juillet au 10 août 1916. Revenu ensuite en Champagne, toujours avec le 117e RI, Eugène cesse de rédiger à partir du 21 août 1916. Ses narrations, très copieuses en 1914, étaient devenues de plus en plus concises et schématiques. La guerre de position en 1914 dans la Somme est relatée avec force détails. La bataille de Champagne attise encore la verve du témoin. Pour le passage à Verdun, vers Thiaumont, du 15 au 28 juillet 1916, pourtant très éprouvant pour le régiment, Eugène ne rédige que des chroniques journalières brèves (sauf le 15 juillet) comme s’il était las de ne relever que des horreurs et des angoisses. Le fait que son carnet se referme juste après Verdun est probablement le signe d’une forme d’épuisement de l’entrain et de l’envie de se souvenir et de témoigner. À son retour de la guerre, il conserve et annote un article du Journal sur la journée du 19 août 1916 à Thiaumont, preuve qu’il est toujours taraudé par ces combats de Verdun, sur lesquels il ne s’est pourtant guère étendu dans son carnet.
René Richard, Bretagne 14-18

Aucun commentaire

Vous pouvez être le premier à faire un commentaire !

Ecrivez un commentaire

  • Recommandation : Veuillez rester courtois ; merci de ne pas inclure de liens vers d'autres sites. Les commentaires sont modérés et n'apparaissent pas immédiatement.