Parution : Athènes 1917, le regard de l’armée d’Orient

 

photos commentées par Tassos Anastassiadis, Lena Korma et Manolis Korres,
École française d’Athènes & Melissa Publishing House,
avec la participation de la Mission du Centenaire, 2017, 240 pages.

Photos de l’ECPAD remarquablement restaurées ; texte en français, grec et anglais. Un plan ancien (p. 235) indique la localisation des 110 photos. Le commentaire signale les maisons et coins de rues encore visibles aujourd’hui. Les photos de 1917 montrent l’état de la restauration des édifices de l’Antiquité, de la mosquée Disdaraki, des petites églises byzantines.
L’occupation d’Athènes par les troupes françaises suit les Noemvriana (jours de novembre 1916 dans le calendrier julien, de début décembre dans le calendrier occidental), période d’affrontement entre les partisans du roi Constantin et ceux de Venizelos soutenu par les forces franco-anglaises. On voit ainsi des soldats français, baïonnette au canon, montant la garde sur l’Acropole, tandis qu’un vélo est négligemment couché sur les marches du petit temple d’Athéna Victorieuse ; d’autres installant leur popote sur la colline des Muses, avec le Parthénon en arrière-plan ; d’autres encore bivouaquant ou faisant la sieste dans le théâtre de Dionysos. Le 14 juillet 1917, la fête nationale est célébrée devant une importante affluence endimanchée dans le stade olympique. Des enfants, souvent pieds nus, entourent les soldats. L’un d’eux s’est couvert la tête d’un casque Adrian et s’est assis sur un tambour de colonne. Dans les rues, se côtoient bourgeois et mendiants, chèvres et brebis ; en pleine chaleur, les cireurs de chaussures font la sieste. Les dernières photos du livre montrent les monuments antiques sous la neige.
Le livre est une réussite.

Rémy Cazals

Pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code