Adieu mon commandant. Souvenirs d’un officier

« Adieu mon commandant » est la formule poignante adressée par un soldat au chef de bataillon Alfred Guédeney avant un assaut le 25 décembre 1914.

Inédits, ces souvenirs mettent en lumière le sort d’un officier dans la Grande Guerre, confronté à la violence des combats, aux souffrances des hommes et aux ordres d’unhaut commandement à l’égard duquel il se montre souvent très critique.

C’est toute la singularité de ce témoignage, écrit dans les années 30 par un général en retraite, libéré du poids de la censure et soucieux d’établir la vérité. De 1914 à 1919, dans le temps long de la guerre, l’auteur décrit jour après jour son parcours et celui de ses unités, révélant des épisodes surprenants de nombreuses batailles (Champagne, Chemin des Dames, Aisne 1918, etc.). Enfin, il est l’un des trois officiers à entrer dans la ville de Colmar le 17 novembre 1918, en délégation préparatoire au retour de l’armée française dans l’Alsace recouvrée… Présenté et annoté par Denis Rolland et Clémence Raynaud, spécialistes de la Grande Guerre, ce récit captivant retrace également les pérégrinations avant et après guerre de l’officier vosgien qui servit une grande partie de sa carrière en Afrique et au Levant.

Alfred GUEDENEY, Adieu mon commandant. Souvenirs d’un officier (présenté par Denis Rolland et Clémence Raynaud), Edhisto, 2018, 346 p.

Pour partager cet article

One thought on “Adieu mon commandant. Souvenirs d’un officier”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code