Aubry, Victor (1882-1915)

Trois carnets de route de paysans bretons, Plessala, Bretagne 14-18, 2004, 55 p. Ce petit ouvrage regroupe trois témoignages de guerre fort différents.
De Victor Aubry, nous savons peu de choses. Modeste paysan de Bréhan-Loudéac (Morbihan), ce père de famille, mobilisé au 1er régiment d’artillerie colonial de Cherbourg, y fit toute sa guerre. Chaque jour, il jetait quelques notes sur un petit carnet, du 12 août 1914, date de son départ, jusqu’au 11 juillet 1915, lorsqu’il cessa de noircir ce petit confident. Parfois quelques mots, parfois plus quand, comme en Champagne pendant l’automne 1914 et l’hiver 1914-15, le régiment est en ligne. Rien de bien important (5 pages 21×29,7), rien de bien exceptionnel, rien que le quotidien de journées mornes avec quelques moments angoissants et le souci de ne pas oublier sa comptabilité personnelle. Le 25 septembre 1915, Victor tombe à la Main de Massiges, dans le secteur occupé depuis près d’un an. Ses camarades, avant de l’inhumer, recueillent le précieux carnet et l’adressent à sa veuve. La fiche de Mémoire des Hommes donne sa date de naissance : le 4 février 1882 à Bréhan-Loudéac.

René Richard, Bretagne 14-18

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*