Gabard, Ernest (1879-1957)

Aquarelle n°12 des Carnets d’Ernest Gabard, 27 décembre 1915

1. Le témoin

Né le 19 mai 1879 à Pau (Basses-Pyrénées, aujourd’hui Pyrénées Atlantiques). Ecole des Beaux-Arts à Paris. Revenu à Pau comme sculpteur. Après la guerre, de retour dans le Sud-Ouest, il réalisa une quinzaine de monuments aux morts qui, d’après les éditeurs du livre cité ci-dessous, participent « de la réprobation silencieuse de cet artiste patriote face à la guerre ».

2. Le témoignage

Ernest Gabard, Carnet de guerre, Aquarelles, novembre 1915 – avril 1916, Pau, CDDP des Pyrénées Atlantiques, 1995, 60 p.

Sergent au 270e RI, il avait sur lui un petit carnet (format 18×14), support de 42 aquarelles. L’édition est due au travail de professeurs d’histoire et de géographie et d’arts plastiques, avec le concours du CDDP de Pau.

3. Analyse

Ces aquarelles donnent à voir les tranchées, les sapes et les abris, les bombardements, la protection contre les gaz, le cantonnement et les loisirs, les blessés et les postes de secours, l’appel après une attaque. En Argonne, entre Sainte-Ménehould et Verdun (carte de localisation, p. 51) entre novembre 1915 et avril 1916.

Aquarelle n°14 des Carnets d’Ernest Gabard, 29 décembre 1915.

Rémy Cazals, 11/2007

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*